jeudi 12 mars 2009

Watteco part à la chasse au gaspillage d'énergie

Jugés trop gloutons, les modes "veille" et "arrêt" utilisés pour les appareils électriques ne sont désormais plus à la mode à Bruxelles. La récente directive européenne met fin au gaspillage lié à consommation d'électricité de tous les appareils ménagers et de bureaux, et oblige les industriels à respecter des exigences d'efficacité énergétique bien précises. En 2010, les grille-pains, consoles de jeux, lave-linges, téléviseurs, ordinateurs ou autres cafetières et sèche-cheveux devront être moins gourmands en modes arrêt et veille.

Aujourd'hui, la consommation d'électricité liée à l'arrêt et à la mise sous veille des appareils est proche des 50 TWh par an dans l'Union européenne. En 2007, un rapport rédigé par le service scientifique de la Commission européenne conclu que la consommation est en hausse constante. La raison : l'usage intensif d'appareils comme le lave-vaisselle, le sèche-linge ou encore le climatiseur, essor de l'électronique grand public et des équipements informatiques et de communication, augmentation du nombre d'appareils détenus en plusieurs exemplaires dans les foyers.

Avec cette directive, L'Europe souhaite mettre fin à cette escalade. La réduction de 73% de consommation prévue équivaut à la consommation d'électricité du Danemark en un an et représente une économie d'environ 14 millions de tonnes d'émissions de CO2 par an.

La consommation maximale autorisée en mode arrêt sera limitée à 1 et 2 watts en mode veille d'ici à 2010. À compter de 2013, le niveau de consommation électrique autorisé passera à 0,5 watt et 1 watt ; un seuil uniquement réalisable avec quelques innovations récentes et disponibles sur le marché depuis quelques années.
Cependant, de nombreux grands noms d'industriels externalisent une grande part de leur production auprès d'usines chinoises qui sont, parfois, bien loin des directives européennes.

"L'Europe a bien entendu laissé le temps aux entreprises de s'adapter et de trouver les partenariats nécessaires au respect des nouveaux standards européens, affirme Eric Berteaud, Président de Watteco."

La solution française Watteco : une puce minuscule, bon marché et consommant peu d'énergie.

Après des années de recherches dans le sud de la France, la société Watteco a mis au point un micromodule permettant aux équipementiers et industriels de respecter les nouvelles normes en matière de consommation énergétique.

Ce module permet de rendre « intelligents » et « communicants » les appareils dès lors qu'ils sont branchés sur le réseau électrique. De ce fait, la domotique ou « home control » apparaît alors comme la solution aux dépenses d'énergie. Totalement transparente pour le consommateur, la technologie de Watteco lui permettra non seulement de réduire ses factures de 20 % mais également de gérer au mieux sa consommation pour un plus grand respect de l'environnement sans toutefois rogner son confort.

Avec une consommation 100 fois moins importante que la limite autorisée par l'Union européenne, le micromodule de Watteco apparaît comme une solution évidente au problème de surconsommation énergétique

Quelques chiffres :

Objectifs 2010 :
1 W en mode arrêt
et 2 W en mode veille.

Objectifs 2013
0.5 W en mode arrêt et 1 W en mode veille.

- 73% de l'lectricité utilisée en mode veille et arrêt à échéance 2020.

- 14 M de tonnes de CO2 à échéance 2020.

+ 30%
C'est l'augmentation de la consommation d'électricité en Europe des appareils en modes arrêt et veille ces dix dernières années.

- 20%
Economie des dépenses énergétiques que le micro-module Watteco permet de réaliser.

0.01 Watt
Consommation énergétique du module Watteco

--
Contact Presse:
Watteco


www.watteco.com

--

Communiqué envoyé le 03/12/2009 12:04:15 PM via le site Categorynet.com dans la rubrique Industrie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire