mercredi 29 avril 2009

3S PHOTONICS prend part au projet EPOD commandité par l'Agence Nationale de la Recherche

Télécoms du futur : 3S PHOTONICS prend part au projet EPOD
commandité par l'Agence Nationale de la Recherche

3S PHOTONICS s'investit dans la Fibre à l'Abonné

L'ambition d'EPOD : un Internet très haut débit sur fibre optique et à moindre coût grâce à de nouveaux formats de modulation de fréquence

Nozay, 20 avril 2009 - 3S PHOTONICS, l'un des leaders industriels mondiaux des composants optiques et optoélectroniques pour les réseaux de télécommunications, a remporté, aux côtés de ses partenaires, un appel d'offres de l'Agence Nationale de la Recherche – ANR – pour le projet de recherche industrielle EPOD.


EPOD - Enhanced PON using OFDM modulation format - porte, dans un premier temps, sur les marchés télécoms de l'accès et du métropolitain, liaisons urbaines longues de 200 à 300 kms. Il est piloté par Orange Labs et rassemble également des partenaires académiques tels que le LISIF (Laboratoire des Instruments et Systèmes d'Ile de France) et une équipe de recherche de XLIM (UMR 6172) - Université de Limoges/CNRS.


Ces réseaux devront pouvoir faire face à une demande toujours croissante de bande passante générée par l'apparition, chez les usagers, de nouveaux besoins (HD, vidéo à la demande, vidéo conférence, jeux et musique en ligne…).


« S'inscrivant dans le domaine d'étude « Réseaux du futur et services VERSO » de l'Agence Nationale de la Recherche, le projet EPOD a pour objectif d'imaginer et de concevoir les réseaux télécoms du futur basés sur la fibre optique en associant une nouvelle génération de composants optiques à des formats de modulation de fréquence différents de ceux utilisés aujourd'hui. Il vise à obtenir, demain, un Internet très haut débit, à un moindre coût » explique Didier Sauvage, membre du directoire et Directeur de la Technologie de 3S PHOTONICS.


Ces performances seront rendues possibles par le développement du FTTH (Fibre To The Home – la fibre à l'abonné) à travers de nouvelles architectures réseaux basées sur le PON (Passive Optical Networks – réseaux optiques passifs) TDM ou WDM . Elles combineront de nouveaux composants optiques, plus performants et moins coûteux que ceux actuellement utilisés, à un format de modulation de fréquence, l'OFDM (Orthogonal Frequency Division Multiplexing), déjà employé dans le domaine de la radio.


Prévu sur 24 mois, le projet a démarré en février 2009.

Un débit de 40 Gbit/s dans une bande passante de seulement 10 GHz


Le projet de recherche industrielle EPOD est le corollaire français du projet européen ALPHA, lancé en janvier 2008, et auquel participe également 3S PHOTONICS.
Il vise à augmenter les débits des réseaux télécoms optiques grâce à l'utilisation du format de modulation OFDM, format qui améliore l'efficacité spectrale des signaux transmis, qui est plus robuste à la dispersion chromatique de la fibre et permet de réduire significativement les coûts en utilisant des composants capables de fournir un débit d'au moins 40 Gbit/s avec une bande passante de « seulement » 10 GHz. Orange Labs a d'ailleurs déjà communiqué des résultats de modulation directe de lasers par des signaux OFDM sur des liens supérieurs à 20 km à travers des publications dans des conférences internationales comme OFC (Optical Fiber Communication) et ECOC (European Conference on Optical Communication).


Dans le cadre de ce projet, Orange Labs et 3S PHOTONICS auront plus spécifiquement pour mission de travailler à l'Architecture Système. 3S PHOTONICS va s'attacher à fournir des modules optiques d'émission (lasers) et de réception (photodiodes), dotés d'une bonne linéarité pour éviter les distorsions harmoniques. Ces composants seront évalués dans les laboratoires d'Orange Labs sur des architectures cibles, basés sur le multiplexage temporel ou le multiplexage en longueur d'onde.


Le LISIF exploitera notamment son savoir-faire en matière de TIA (Trans-Impedance Amplifier). L'équipe du XLIM, pour sa part, sera chargée de faire des modélisations systèmes avec le format de modulation OFDM.


D'une durée de 24 mois, le projet va se dérouler en 3 étapes :

- une phase étude de marché et spécifications,
- 2 cycles de prototypes qui seront testés par Orange Labs,
- une phase de validation de la compatibilité de ces produits avec les futurs réseaux.


Il devrait participer, dans un futur proche, à la convergence des réseaux de desserte optique et métropolitains.


A l'issue du projet, 3S PHOTONICS sera en mesure de proposer des produits industriels labellisés prêts à la commercialisation pour équiper les réseaux télécoms.


A terme, les applications développées dans le cadre de EPOD pourront être étendues à des liaisons terrestres longue distance, voire même aux réseaux télécoms sous-marins.

Répondre à une demande exponentielle en bande passante et à une réduction de coût


EPOD entend contribuer à l'expansion de la capacité des réseaux télécoms optiques, dans les années à venir, en fournissant des solutions techniques permettant d'optimiser les coûts. Une des solutions à l'étude dans les instances de normalisation serait la convergence métro-accès visant à étendre la portée d'un PON et à diminuer le nombre de nœuds de raccordement.


Avec une utilisation de plus en plus massive de l'Internet due à la diversification de son usage, et notamment au développement des offres "triple play" (internet, télévision et téléphone), proposées par les opérateurs télécoms et les fournisseurs d'accès Internet, les capacités des réseaux d'accès d'aujourd'hui tendent à être saturées.


Le déploiement de technologies télécoms basées sur la fibre optique va permettre d'améliorer significativement les performances des réseaux télécoms, comparativement aux fils de cuivre et à l'ADSL classiques, et de fournir aux particuliers comme aux entreprises un Internet à très haut débit.
Les nouveaux composants optiques, pour application PON, mis au point dans le cadre du projet EPOD, associés au format de modulation de fréquence OFDM vont faciliter et accélérer le déploiement de cet Internet très haut débit à des coûts accessibles.


Suivant les estimations effectuées dans le cadre du projet, la Fibre à l'Abonné devrait représenter à fin 2012, en France, 12 % de l'Internet très haut débit (elle représentait moins de 1 % fin 2007).

--
Contact Presse:
Clipping-traitdunion


--

Communiqué envoyé le 29.04.2009 15:21:56 via le site Categorynet.com dans la rubrique Industrie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire