lundi 17 mai 2010

Un chariot au service de l'homme

Opération indispensable dans le secteur logistique, le banderolage (ou filmage) de palettes est une opération souvent contraignante pour le personnel. Nécessitant de constamment se baisser, courber le dos, ou encore fléchir les genoux, ce type de travail est usant et fatiguant. Mais fort heureusement, tout cela appartiendra bientôt au passé…


Les contraintes du filmage

Par définition, le banderolage est une action qui consiste à réunir en un seul emballage unique, un certain nombre de petits articles. En d'autres termes, vous avez une palette sur laquelle des cartons sont empilés, et vous voulez emballer tout ça. Dès lors, deux options s'offrent à vous…

Dans un premier temps, vous pouvez faire du banderolage dit « manuel », c'est-à-dire qu'une personne emballera manuellement la palette, en fixant le film à la base et en tournant autour tout en remontant vers le sommet de la pile de cartons. Simple, pratique et plutôt efficace, mais avec un problème de taille: l'usure de l'homme !
Car la pénibilité du filmage à la main réside dans la tension du film, mais surtout dans les positions différentes que l'employé doit prendre tout au long du filmage. En effet, il n'est pas rare que les opérateurs effectuant le banderolage, avec le temps, se plaignent de douleurs au dos et aux genoux. Ainsi, ils sont régulièrement obligés de s'arrêter, afin de faire une pause. Pas fameux en termes de conditions de travail et de productivité…

Toutefois, sachez qu'une autre solution existe, le banderolage dit « automatique ». Cette fois, aucun opérateur n'est sollicité dans la manœuvre, car remplacé par un robot programmé pour effectuer l'action tout seul. Pratique, ne nécessitant aucun effort et permettant une très bonne qualité de filmage, cette méthode dispose quand même de certaines limites.
A commencer par son coût, car un robot automatique est un outil cher et plutôt encombrant.

Ainsi, comme nous pouvons le voir, un problème se pose: comment filmer une palette aussi rapidement et efficacement qu'à la main, sans que les opérateurs soient gênés par l'usure et la douleur ?


Le chariot de banderolage de palettes

Développé dans l'optique d'améliorer les conditions de travail des opérateurs, et donc indirectement d'améliorer la productivité, le chariot de banderolage de palettes se voit être le mix parfait entre le banderolage « manuel » et « automatique ». Se présentant, comme son nom l'indique, sous la forme d'un chariot que l'utilisateur doit pousser tout autour de la palette, cet appareil est une véritable révolution et ce sur plusieurs plans.

Tout d'abord en ce qui concerne l'opérateur lui-même. En effet, le chariot de banderolage de palettes supprime complètement les flexions des genoux et du dos, faisant définitivement disparaître les douleurs caractéristiques du banderolage « manuel ». L'opérateur ne se fatigue plus.

Les prouesses de ce petit bijou ne s'arrêtent pas là ! Proposant une qualité de filmage similaire à une banderoleuse automatique, et ce quelque soit la taille ou la force de l'opérateur, il permet aussi de faire disparaître les ruptures de charges inhérentes à ce type d'appareil. C'est l'appareil qui va vers la palette et non plus le contraire.

Son encombrement très réduit fait qu'il ne nécessite que 60cm autour de la palette, en faisant un appareil idéal pour passer entre les rayonnages et autres convoyeurs qui acheminent les colis. Polyvalent, le chariot de banderolage peut également filmer des palettes de constitutions hétérogènes et difformes.

Enfin, son optimisation dans l'utilisation des bobines de film standard et non pré-étirées autorise une économie de film allant de 20 à 40 %.

Facile d'utilisation, rapide et économique… Voilà les mots qui caractérisent le chariot de banderolage de palettes. Et désormais, grâce à ce formidable appareil, le banderolage ne sera bientôt plus une corvée !

--
Contact Presse:
Neolution
COSSALTER
04 72 31 08 65
http://www.neolution-sas.com
Profil du diffuseur : http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=48830


--

Communiqué envoyé le 17.05.2010 16:12:19 via le site Categorynet.com dans la rubrique Industrie

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire